Masterclass Léo Fontaine et Hugues Dardart

Nous avons reçu en juin dernier deux alumni Cinéma/Audiovisuel de la promotion 2016 : Léo Fontaine (Spécialisation Réalisation Fiction) et Hugues Dardart (Spécialisation Montage). Ce fut l’occasion de s’attarder sur leur actualité, particulièrement riche pour l’année 2024, tout en soulignant l’importance de la collaboration entre anciens.

Si Léo et Hugues travaillent désormais beaucoup ensemble, leur collaboration ne date pas de 3iS. En troisième année de cursus, Léo a réalisé le film « Fils de » tandis que Hugues a monté le film « Respire » de Jérôme Roumagne. Deux films d’école avec un nez particulièrement creux sur les choix de casting. Le personnage principal de « Fils de » est interprété par Anthony Bajon. Alors débutant, il s’impose quelques années plus tard comme l’un de nos talents français les plus prometteurs en décrochant l’Ours d’argent du meilleur acteur lors de la 68ème Berlinale en 2018 pour son rôle dans « La Prière » de Cédric Khan. Quant à « Respire », il met en scène Victor Meutelet qui deviendra célèbre par la suite grâce à son rôle dans la série de TF1 « Clem » ou encore « Emily in Paris », la série phare de Netflix.

Tout en ménageant leur insertion professionnelle, Léo Fontaine et Hugues Dardart ont souhaité poursuivre leur carrière artistique en enchaînant les courts-métrages à la sortie de 3iS : Léo au scénario et à la réalisation, Hugues au montage et à l’étalonnage. En 2017, un an après leur diplomation, ils sortent « L’un pour l’autre » et poursuivent en 2019 avec « Emma Forever ». C’est le court-métrage « Les cœurs en chien » en 2022 qui bouscule le duo : le film est acheté par Arte et Léo Fontaine est à l’honneur dans un portrait diffusé sur la chaîne.

Désireux de passer au long-métrage, ils franchissent le pas en 2023 avec « Jeunesse mon amour » : le dernier week-end d’un groupe d’amis vingtenaires avant que les routes de la vie ne les séparent. Le projet fut un véritable défi pour le duo. Léo n’a eu que 14 jours de tournage pour boucler l’ensemble des prises de vue. Quant à Hugues, ses talents de monteur ont été mis à rude épreuve lors de l’assemblage de séquences où les acteurs étaient encouragés à improviser.

Le résultat, tout en finesse et sensibilité, n’a pas échappé au distributeur Wayna Pitch dirigé par Jonathan Musset. La société sortira « Jeunesse mon amour » dans les salles de cinéma, le 3 avril 2024.

Cependant, pas question de se reposer sur ses lauriers. Léo a écrit et réalisé un nouveau court-métrage, toujours avec son acolyte de post-production. L’opus s’intitule « Qu’importe la distance » et a déjà bluffé les étudiants de 3iS qui ont eu l’honneur de découvrir une version de travail en avant-première.  

L’année 2024 sera donc chargée pour Léo et Hugues avec la promotion de ces deux films. Tout 3iS est derrière eux et leur souhaite le meilleur dans leur carrière.

Retrouvez nos formations en Cinéma et audiovisuel sur les campus de Bordeaux, Paris, Nantes, Lyon ou Avignon ici :